Donnons un sens à l'innovation

Présentation

L’unité de recherche « Transformations Intégrées de la Matière Renouvelable », créée le 1er janvier 2008, comprend des enseignants chercheurs de l’Université de Technologie de Compiègne et de l’École Supérieure de Chimie Organique et Minérale. L’unité de recherche TIMR se positionne dans une convergence des pratiques et des savoirs du Génie des Procédés et de la Chimie vers un objectif de valorisation des agro-ressources et dans une stratégie de développement durable. Par ses activités, elle s’insère dans le Pôle de Compétitivité à vocation mondiale Industries et Agro-Ressources.
Objectifs
Structuration
Organigramme

Les objectifs généraux sont :

- Concevoir et optimiser des produits et procédés économes, propres et sûrs ;
- Faire avancer le front des connaissances en confrontant les avancées et les savoirs scientifiques avec les savoir-faire et les attentes de l’industrie ;
- Développer et affirmer les savoirs scientifiques, via les méthodes, modèles, paramètres, outils et procédés adéquats pour relier les connaissances de base avec les propriétés d’usage, pour des domaines d’applications multi-échelles, et en répondant aux besoins des acteurs socio-économiques dans un contexte global de recherche d’économie de matière et de préservation durable de l’environnement ;
- Développer les instrumentations, capteurs et paramètres permettant de suivre en temps réel les réactions chimiques et les procédés d’élaboration et de transformation.
L’unité de recherche TIMR est destinée à donner un cadre au regroupement des savoirs scientifiques et savoir-faire technologiques, mis en œuvre pour la production d’équipements et produits, par l’intégration des étapes suivantes :
- Utilisation économe des ressources, matières premières, ressources et énergies ;
- Utilisation préférentielle des matières premières renouvelables ;
- Conception et mise en œuvre optimisée des procédés, méthodes et processus d’élaboration des produits ;
- Maîtrise du devenir ultime des objets et produits industriels ;
- Maîtrise des impacts, sur l’homme et sur le milieu naturel, des rejets ultimes.
Cette approche intégrée sert une stratégie de développement durable, par :
- La minimisation des consommations en matières premières et en énergie primaire ;
- Leur substitution par des ressources secondaires renouvelables ;
- La maîtrise des procédés de transformation de la matière et de l’énergie ;
- Leur substitution par des procédés performants, propres et sûrs, viables économiquement ;
- La mise en œuvre des principes de la chimie verte ;
- La considération, dès la conception, du cycle de vie des produits et procédés ;
- La minimisation de leurs impacts environnementaux et humains.

Structuration du laboratoire

Au 1er septembre 2020, l’unité de recherche TIMR était composée de 81 membres, dont 29 enseignants-chercheurs et chercheurs de l’UTC, 12 enseignants-chercheurs de l’ESCOM, 6 personnels d’appui administratif et technique, 31 doctorants, 1 ATER et 2 membres associés.

Par ailleurs le laboratoire accueille en moyenne 25 à 30 stagiaires, séjournants et chercheurs invités par an.

L’unité de recherche TIMR est structurée en cinq équipes de recherche et une cellule d’appui analytique et technique. Elle a hébergé la chaire d’excellence Chimie et Procédés Verts entre 2017 et 2019.

Organigramme

envelopeusersphone-handset